Un psychologue à Mulhouse pour soigner sa dépression

Les signes de la dépression : un mal plus répandu qu'on ne croit

La dépression est un trouble à la fois «banal» car près de 20% des personnes connaîtrons au moins un épisode dépressif caractérisé au cours de leur vie et grave par l'importance de son retentissement négatif sur la vie de la personne.

Il est essentiel de ne pas négliger des symptômes dépressifs car une simple "déprime" peut rapidement se transformer en épisode dépressif caractérisé, mettant la personne en grande souffrance et parfois en danger.
 

Les signes à surveiller

Lors d'un épisode dépressif, plusieurs signes doivent alerter:
  • une perte de plaisir lors d'activités précédemment considérées comme agréables (on parle d'anhédonie) ;
  • des troubles du sommeil, notamment des réveils précoces ;
  • une forte baisse de l'envie de faire quelque activité que se soit, comme si l'on n'avait plus de volonté (on parle d'aboulie) ;
  • l'impression de "tourner au ralenti" que ce soit dans les gestes ou au niveau de la pensée et de la concentration (on parle de ralentissement psychomoteur) ;
  • une variation importante de l'apétit : souvent une diminution mais parfois une augmentation singificative qui se traduirait par une variation de poids de plusieurs kilos.
  • des idées suicidaires, des pensées négatives sur soi, le monde et l'absence d'un avenir positif (on parle d'idées noires).

Les étapes pour prendre en charge sa dépression

1. Prendre rendez-vous

Si vous pensez avoir plusieurs des signes mentionnés précédemment, le mieux est de prendre rendez-vous rapidement avec un psychologue à Mulhouse proposant une psychothérapie adaptée au trouble dépressif.

2. Evaluer votre souffrance et vos troubles dépressifs

Lors des premiers rendez-vous une évaluation sera réalisée en s'appuyant sur un entretien clinique ciblé ainsi que des questionnaires standardisés permettant de suggérer un diagnostic et d'envisager les meilleures mesures à prendre.

3. Programmer si besoin un suivi avec un psychiatre

Selon les cas et la gravité la consultation d'un psychiatre permettra de mettre en place un traitement pharmacologique complétant et facilitant la psychothérapie.

4. L'analyse fonctionnelle

Chaque personne est unique et même si les signes dépressifs se ressemblent souvent d'une personne à l'autre, les stratégies les plus efficaces à adopter varient. La phase d' «analyse fonctionnelle» est au coeur de notre approche (les thérapies comportementales et cognitives), elle permet d'établir des hypothèses sur comment cette dépression s'est installée, mais surtout comment il va être le plus simple d'en sortir. Cette étape est généralement très éclairante pour la personne et lui redonner des "clés" et des outils concrets pour s'échepper de la spirale dépressive. La psychothérapie pratiquée est ainsi totalement sur-mesure et adaptée à la personne.

5. La psychothérapie de la dépression

Les séances de psychothérapie de la dépression s'appuient sur des protocoles, tels que l'activation comportementale (détaillée ci-après) qui ont fait l'objet d'études scientifiques sérieuses (études dites "contrôlées et randomisées", publiée dans des revues internationales à comité de lecture). Ces protocoles seront évidemment adaptés aux particularités de chacun personne comme évoquée précédemment.

Ce coeur de la thérapie occupe en général une dizaine de séances au cours duquel des progrès peuvent apparaitrent rapidement selon les cas de figure.

5.1 Les tâches à domicile

La thérapie vise à apprendre à la personne de nouvelles façon d'agir et de d'appréhender le monde plus en relation avec ses valeurs profondes. Pour ancrer ces valeurs au travers d'actions concrètes, un programme est établi au cours de la semaine afin de créer de nouvelles habitudes, plus saines pour la personne qui reprend progressivement pleine possession de sa vie. Ce travail concret entre les séances est établi avec soin et en collaboration, tout l'art consiste à trouver le bon rythme et à s'adapter aux contraintes et imprévus de chacun.

5.2 L'évaluation de la progression de la thérapie

L'une des marques de fabrique des psychothérapies modernes et scientifique consiste à évaluer régulièrement les symptômes de la personne pour s'assurer que le thérapeute a pris les bonnes options thérapeutiques et, le cas échéant, d'ajuster la stratégie thérapeutique. Ceci se fait en totale transparence et collaboration avec la personne qui s'approprie ainsi sa démarche de guérison.

5.3 La prévention de la rechute

Chaque épisode dépressif vient fragiliser la personne et augmente la probabilité d'occurence d'autres épisodes. Pour éviter la chronicisation de la dépression, il est important de savoir reconnaitre ses signes avant-courreur et de disposer à l'avance d'un "plan d'intervention" pour éviter l'ornière. Avec le thérapeute des stratégies adaptées et graduées seront établies pour adopter les bonnes mesures préventives.

5.4 La fin de la thérapie

Après s'être assurée que la personne n'est plus en souffrance et s'est appropriée les outils et attitudes qui vont lui permettre d'avacer sereinement dans sa vie, des séances espacées (1 mois, 3 mois, 6 mois) sont prévues pour s'assurer que tous les indicateurs restent au vert à mesure que sa vie active reprend.

L'activation comportementale, une psychothérapie brève et efficace pour guérir de son épisode dépressif

Il est souvent difficile pour l'entourage des personnes souffrant de dépression de se rendre compte à quel point leur fonctionnement est altéré et cela indépendamment de leur volonté. Souvent elles vont penser que c'est lié à un manque de volonté, qu'il suffit de «se mettre un coup de pied aux fesses et de se bouger»... hélas cela n'est pas si simple ! En effet la neurochimie du cerveau de la personne est altérée et retrouver le chemin d'une activité épanouissante demande un travail thérapeutique délicat.

Ce n'est pas une question de manque de volonté !

La neurochimie du cerveau est réellement perturbée par l'épisode dépressif.
L'activation comportementale est une approche thérapeutique extrêmement pertinente pour aider les personnes à sortir de leur état dépressif. De nombreuses études ont démontré une grande efficacité de cette aproche en un nombre restreint de séances (10 à 15 en moyenne, selon les études). Elles permettent aux personnes de se remettre en marche progressivement et de redonner du sens à leur vie en alimentant leurs valeurs clés par des actions concrètes qui leur redonneront progressivement goût aux choses.

Retrouver progressivement goût à la vie

Je prends rendez-vous

Haut de page